Mode

La mode plus éthique à prix sympathique

09/06/2017

Coucou les filles ! J’ai décidé aujourd’hui de vous faire part d’un article qui compte beaucoup pour moi, un article sur la mode éthique. Mais qu’entend-on par là ? Je vous laisse le découvrir, ainsi que les marques qui tendent à la pratiquer et qui proposent de quoi s’habiller avec style tout en étant éco-responsable. 

On ne compte désormais plus tous les scandales liés aux grandes marques de textiles (des appels au secours brodés sur des étiquettes, des souris cousues dans des vêtements, des photographies comme preuves concrètes du travail des enfants, les conditions de travail terrifiantes dans lesquelles s’échinent ouvriers et ouvrières étrangers pour produire en masse nos propres vêtements, l’effondrement des structures comme le Rana Plaza…), et bien qu’on en connaisse la plupart, on continue de consommer celles-ci, persuadé que les textiles éthiques, bio, et éco-responsables sont hors de notre portée.

Or, ce n’est plus le cas. Il y a certes des marques éthiques et indépendantes comme Ekyog, Kami Organic ou encore People Tree (Emma Watson a même lancé une collection capsule en collaboration avec elle !) qui prônent la mode éthique et qui offrent des vêtements 100% éco-friendly : textiles biologiques et écologiques de qualité et sans perturbateurs endocriniens, respectueuses de l’environnement et des hommes, pratiquant le commerce équitable, réduisant au maximum leur consommation d’eau … Néanmoins, ces marques ont un prix. Une robe à 133€ ou un pantalon à 85€, on est d’accord, ce n’est pas toujours dans nos moyens !

 

C’est pourquoi, je vous ai fait une petite sélection de marques assez connues qui tendent à s’engager sur la voie de la mode durable et éthique. Leurs produits ne sont pas toujours entièrement en textile biologique ou éco-responsable, mais ils correspondent à l’esprit de la marque et sont conçus de manière plus respectueuse pour l’environnement, s’inscrivent dans la tendance « sustainable fashion » et restent toujours à des prix abordables. Alors si vous aussi vous êtes tentés par ce concept de mode éthique, je vous laisse lire cet article !

 

#1  La collection CONSCIOUS d’H&M

Ethique car : la collection Conscious d’H&M propose des vêtements tendances, partiellement ou entièrement réalisés à partir de matières recyclées, en lyocell (fibre bio 100% naturelle provenant de plantes et qui est en plus biodégradable) mélangé, en coton bio … Les prix sont plus que raisonnables et très accessibles.

 

Le petit + : savez-vous qu’H&M propose de reprendre vos vêtements usagés que vous ne mettez plus dans une optique de recyclage ?  Offrez donc une nouvelle vie à vos fringues : sous-vêtements déchirés, vieux jeans troués, chaussette égarée ou encore t-shirt taché, rien ne doit être gaspillé !
A savoir : H&M ne fait aucun bénéfice sur les vêtements collectés. Les revenus générés par les articles collectés sont reversés à des organisations caritatives et investis dans l’innovation pour le recyclage.

 

#2  Monki (propriété du groupe H&M)

Ethique car : Monki propose des vêtements tendances et dans l’air du temps à prix très abordables : comptez environs 30€ la robe, 40€ le jean et 10€ le T-shirt. La plupart des produits sont en coton organique, mais mieux encore : la marque suédoise s’est fixée l’objectif de n’utiliser que des produits recyclés ou durables d’ici 2030. Autres engagements éthiques : les produits ne sont pas testés sur les animaux, conditions de travail décentes, réduction de l’utilisation de produits chimiques et toxiques. La marque réussit le pari de se montrer jeune, dynamique et éthique. 

Comme H&M, la marque reprend tous vos vêtements, dans quelque état qu’ils soient afin de les recycler et leur donner un second usage !

 

 

#3  Les collections AIRWASHED et INSTINCT de Bonobo

Ethique car : la marque s’engage et réduit sa consommation d’eau pour le délavage  de ses pièces en utilisant l’air plutôt que l’eau, avec sa gamme Airwashed. Pour sa collection Instinct, elle utilise des matières éco-friendly. 

 

#4  La collection COMMITTED de Mango

Ethique car : les vêtements issus de la collection committed sont en coton organique mélangé, en coton biologique et en tissus soft, respectueux de l’environnement. Leur prix n’est pas du tout expansif mais similaire à ceux que propose la marque généralement.

 

#5  La GREEN ROOM d’Asos

Ethique car : Asos s’engage sur la voie de la mode éthique en proposant des articles issus du commerce équitable, fait en coton bio, éco-responsables et durables. La marque a donc ouvert sur sa plateforme la « Green Room« , qui regroupe une sélection de marques écolo et éthiques, sur la base de critères de durabilité. Produits de beauté, vêtements et accessoires provenant de marques respectueuses de l’environnement sont à seulement un clic ! 

 

Le petit + : Asos a également lancé une gamme de vêtement ASOS made in Kenya, conçue en partenariat avec l’association SOKO Kenya. Les produits de ce partenariat respectent les principes du commerce équitable en proposant des emplois de qualité et durable à des femmes du Kenya, en leur offrant les repas et des aides matérielles ou financières, et un salaire juste. Les vêtements sont réalisés à partir de tissus d’usines locales et les créations ont une forte empreinte kenyane comme le montre les motifs et les couleurs chatoyantes choisies. 

 

#6  FASHION INTEGRITY de Galerie Lafayette 

La collection Fashion Integrity propose des vêtements en coton organique, bien coupés, tendances et dans l’esprit de la marque, qui joue sur la transparence de ses actes.

« Des vêtements qui respectent les femmes et les hommes qui les produisent, le bien-être animal et l’environnement : voici les engagements de Fashion Integrity. Pour garantir ces engagements, toutes les filières exploitées (coton, laine..) sont tracées et contrôlées à chaque étape : de la production de la fibre jusqu’au magasin. Toutes ces étapes de fabrication sont détaillées sur les étiquettes de chaque vêtement : Fashion Integrity, c’est la mode qui vous dit tout.« 

 

 

Et vous les filles, quelles sont vos marques éthiques ?

 

Avec toute mon amitié,

Maéva

 

3
  1. Merci pour cet article génial, je trouve le concept moderne et à la portée de tous, ça fait du bien de voir que la mode tend à se développer dans ce sens 🙂

    1. Merci Marion, ça me fais vraiment plaisir, d’autant plus si cela t’a plu !
      J’espère bien que les marques continueront sur cette voie, car c’est quand même la 2ème industrie la plus polluante au monde !

      Bisous bisous

  2. Hello! Je suis assez mitigée à la lecture de ton article. On comprend qu’il part d’une bonne intention, mais citer Mango (groupe inditex, le même que Zara!) ou encore H&M et ses filliales comme marques « éco-responsables », parce qu’ils prétendent vouloir prendre des engagements (d’ici 15ans, lol), ou parce qu’ils proposent une ridicule collection (que personne n’achète de toute façon, sauf pour se donner bonne conscience) à base de tissus recyclés, c’est comme de dire que Mc Do se soucie de la condition animale, parce qu’ils proposent un burger végétarien!
    Si ces marques font cela, c’est uniquement pour attirer un public qui manque de discernement, et donc se faire plus de fric. Les vraies améliorations seraient l’amélioration des conditions de travail des ouvrier (moins d’heures, augmentation de leur salaire, bâtiments de travail aux normes,…)
    La mode éthique, qui vise à acheter moins, mais mieux, est selon moi difficilement associable avec des marques qui prônent la fast-fashion…
    De plus, tu nous décris au début de ton article des conditions de travail inhumaines, mais tu n’abordes plus ce problème dans les solutions que tu proposes.
    Bon point tout de même pour Asos, il faut l’avouer!
    Si le sujet t’intéresse, je t’invite à consulter la chaîne de Kristen Leo, elle a toute une playlist intitulée Ethical fashion, qui est topissime! 🙂

    1. Coucou Ninon ! Je comprends tes revendications et tes remarques, néanmoins, le but de mon article est de prouver que certaines pièces conçues de manière plus responsable et avec des matières éco-friendly peuvent être accessibles même si ce sont des grandes marques de fast-fashion qui les produisent, et non de faire un procès à celles-ci. Consommer ces pièces plutôt que les autres est déjà un grand pas. Et c’est en poursuivant dans cette voie que les marques produiront de plus en plus dans ce sens. 🙂 Ainsi, je ne pense pas dire faux en parlant des collections précises de certaines marques comme étant éthiques et accessibles.
      Je pense que passer du tout au tout est juste impossible dans notre société, c’est pourquoi j’approuve personnellement les petits pas vers la mode éthique, bien que ce ne soit pas l’objectif premier des marques. On pourrait faire ici référence à la main invisible d’Adam Smith, comme quoi les intérêts perso des marques bénéficient à tous (tant à la planète, qu’aux consommateurs puisqu’ils peuvent y avoir accès).
      En tout cas, merci pour le tuyau, j’irais jeter un oeil à la chaîne recommandée. 🙂

  3. Je comprends tout à fait le fait que tu as voulu montrer qu’il y avait des progrès de fait et que désormais l’éthique est accessible à beaucoup d’entre nous mais on ne peut pas dire que leurs collections capsule soient réellement éthiques. Même si les fibres utilisées sont bio, la matière finale ne l’est pas forcément puisque celle-ci doit subir plusieurs transformations (teinture, blanchiment, apprêt textile,…) et ces transformations ne sont ni bio ni naturelles et je dirai même extrêmement polluantes. Certes, il existe par exemple des teintures bio ou différentes techniques d’apprêts qui visent à réduire leurs impacts sur l’environnement, mais à ma connaissance et dans la majorité des cas, elles ne sont pas utilisées par les grands groupes de fast fashion (excepté par la collection Committed de Mango qui mentionne utilisé des teintures bio) car ces techniques sont plus couteuses ce qui rendrait les prix moins compétitifs par rapport à leurs concurrents.
    Donc au final, on s’aperçoit très vite que les vêtements dits « éthiques » des grandes marques ne le sont pas du tout, bien au contraire, et que l’étiquette n’est là que pour redorer un peu leur image et de la même manière s’approprier une nouvelle part émergente du marché de la mode.
    Et si bien même ces marques décident de vraiment faire des vêtements bio et naturelles, il y aura toujours la partie fabrication qui ne respectera pas totalement les droits de ceux qui confectionnent le vêtement (ou inversement puisque la priorité est généralement donnée soit à la fabrication du vêtement, soit à sa composition), et tout cela pour répondre à notre besoin de consommation. Bien sûr, je ne dis pas qu’il faut absolument consommer ailleurs que chez les grosses marques car les extrêmes n’apportent jamais rien de bon, mais à mon sens, il faut simplement en avoir conscience et savoir décrypter ce qu’il se cache derrière cette étiquette « éthique ».
    J’espère que tu ne le prends pas mal, ce n’est absolument pas mon but ! Je trouve que c’est déjà bien d’avoir une conscience éthique par rapport à l’industrie de la mode 🙂 Mais c’est aussi à nous de revoir nos besoins à la baisse afin de pouvoir mieux consommer. Je suis dans le milieu de la mode et je pense qu’il ne faut pas oublier que le savoir faire a un coût et il faut avoir conscience que les prix des marques réellement éthiques sont des prix normaux, car le savoir faire, l’idée, la confection, et encore plus l’éthique, cela a un réel prix.
    Je me permets de te laisser un lien vers mon blog ( https://rosecapsule.wordpress.com ) car j’avais rédigé deux articles sur le sujet : l’un « Quand la fast fashion devient écoresponsable » si tu souhaites mieux comprendre le mécanisme de l’éthique dans la fast fashion, et l’autre « Des marques éthiques pour s’habiller tendance » si tu veux découvrir des marques réellement éthiques dont quelques unes ne sont pas forcément hors de prix 🙂

    Je m’excuse d’avance pour toute la lecture que tu vas avoir, mais c’est un sujet qui me tient particulièrement à coeur (tout comme toi a priori) alors je me devais de développer beaucoup plus qu’à la normale 🙂

    Bisous
    Jennifer

    1. Bonsoir Jennifer ! Je ne prends absolument pas mal ton commentaire très bien construit et très pertinent. Je pense que dans un sens on se rejoint, c’est juste que pour moi, les capsules sont un pas de géant vers la mode éthique, de ce fait, même si ce sont des marques de fast-fashion qui en sont à l’origine, on ne peut pas blâmer le fait que rien n’est mis en place. Mon but est également de faire découvrir des vêtements plus éthiques et éco-responsables à des prix qui sont abordables, puisque si on va dans le sens de la mode 100% éthique et éco-friendly, je ne peux même pas envisager de m’habiller avec de telle marque.:)
      On va dire qu’à ma petite échelle, j’aimerais montrer qu’il existe des alternatives, même si éviter la surenchère de la conso est bien évidemment un des premiers pas. Ces exemples de collection tendant vers la mode éthique ont surtout été mis en avant pour faire découvrir qu’ils existaient. 😉

      Mais en tout cas, merci pour le lien vers tes articles, j’irais bien entendu jeter un oeil !

      Bisous bisous, 🙂
      Au plaisir de te lire,

      Maéva

      1. Tout à fait, je pense qu’on se rejoint sur beaucoup de choses en effet 🙂
        Je voulais simplement préciser quelques points qui me semblaient importants de souligner. Je comprends tout à fait que les marques 100% éthique ne soient pas dans le budget de tout le monde (ni même dans le mien) mais il ne faut pas oublier qu’il existe également d’autres moyens pour consommer mieux, encore moins couteux d’ailleurs, comme les friperies par exemple. Après c’est sûr que cela demande plus de temps et d’énergie et tout le monde n’en a pas à proximité !
        En tout cas, merci pour ta réponse, comme je l’ai déjà dit, je trouve déjà ça bien d’en parler et puis tout doit bien commencer quelque part et c’est sûr qu’on ne peut pas blâmer les marques qui font un pas vers une production plus « green » comme Asos, Bonobo ou les Galeries Lafayette. Je reste un peu sceptique quant à Mango et H&M mais bon, on verra bien vers quoi tout ça mène ! 🙂

        Bisous,
        Jennifer

        1. Je te comprends, et je pense que dans un sens on ne peut effectivement pas parler de marque éthique mais plutôt d’un geste tendant vers l’éthique. Par ailleurs, je suis bien d’accord avec toi sur les différents modes de consommation, je viens d’ailleurs de participer à mon premier vide-dressing, on verra bien ce que ça donne 😉

          Au plaisir d’échanger à nouveau avec toi, car j’ai lu tes articles qui sont du reste, très intéressants 🙂

          Bisous bisous,

          Maéva

  4. Coucou,
    C’est bien d’avoir fait un article à ce sujet, c’est en commençant par de petites choses que l’on arrive à de grandes comme on dit !
    Je suis étudiante dans le domaine du vêtement et j’ai donc étudié le phénomène de l’ultra fast fashion (produire toujours plus, changer de collection tous les 3 jours, etc..) dont les marques que tu cites font parties et comme certaines l’ont fait remarqué dans les commentaires, les marques font aussi ça pour se donner une bonne image auprès des consommatrices car outre leur collection « éthique » le reste des vêtements qu’ils produisent sont très loin d’y être.. Pollution avec la production de coton, exploitation des ouvriers et j’en passe ! C’est un sujet très sensible dans le domaine de la mode qui est tout de suite amené à faire débat.. Il y a les plus et les moins. Je pense que les marques devraient déjà penser à changer leur méthode de production pour tous les vêtements et ensuite ils pourront dire qu’ils font des vêtements écologiques.
    A bientôt, Clarisse

    1. Bonjour Clarisse ! Merci de ton commentaire 🙂
      En effet, les méthodes de production, les conditions ouvrières, les moyens utilisés etc … des marques de fast fashion sont clairement critiquables. Et je suis complètement en accord avec ce que tu dis.
      Néanmoins, si celles-ci proposent des vêtements plus écolo, plus éthique que leur co globale, je ne pense pas que l’on doive s’en priver et tout bannir, surtout si ces collections sont à notre portée (financière j’entends). Du moins, c’est mon avis 😉

      A bientôt,

      Maéva

  5. Je suis assez d’accord avec les commentaires de Rose Capsule et Ninon.
    C’est certes encourageant mais c’est surtout très marketing. Pas de réel éthique derrière tout ça.
    Surtout que les matières peuvent être « écologiques » (les techniques de fabrication ne le sont pas forcément) mais en ce qui concerne le traitement des salariés c’est pas encore ça, notamment H&M qui a beaucoup à se reprocher à ce niveau là. Je n’arrive pas à me dire qu’on puisse acheter un tee-shirt à 5€ qui soit 100% éthique.

    Alors c’est vrai c’est franchement pas donné et là je te rejoins, tout le monde ne peut pas se le permettre. Mais je pense que l’on peut réfléchir à une consommation raisonnée dans ce cas là, et du coup la réduire. Ne plus acheter plusieurs articles par mois mais un seul, où attendre les soldes par exemple. Essayer de ne pas craquer pour quelque chose qui finira dans le placard et n’y ressortira jamais.

    Tu as dû le remarquer, j’ai du mal à faire confiance à ces marques là… et je sais que tu as répondu à tout ça dans les autres commentaires, je tenais juste à laisser mon avis 🙂

    Sinon je trouve ça top de parler de ce sujet, ça permet aux gens de réfléchir aux conséquences de la fast-fashion !

    1. Merci de ta réponse Affectueusement Votre. Je comprends bien entendu que mon article fasse controverse, et je suis entièrement d’accord avec toi sur le fait que les marques de fast-fashion ne peuvent pas produire des produits 100% éthiques ! J’ai d’ailleurs nuancé tout cela dans l’article si tu y fais bien attention, en parlant de marques qui tendent un peu plus vers l’éthique et non qui sont des modèles même de l’éthique 😉

      J’apprécie le fait que chacun donne son opinion, je trouve ça même intéressant et c’est notre blog est le lieu même où la liberté d’expression est prônée donc je ne remettrais jamais en cause les avis de qui que ce soit ! Ton avis est intéressant et je te rejoins sur beaucoup de choses 🙂

      Maéva

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *