Lifestyle

Il y a toujours une bonne raison de regarder une série …

05/04/2017

Coucou tout le monde ! Aujourd’hui on va parler de ces petits moments de bonheur que nous procure le visionnage de nos séries préférées ! Qui n’a jamais apprécié de se retrouver emmitouflé dans sa couette en mode sushi, tablettes de chocolat et pop-corn à ses côtés pour suivre la vie effrénée et passionnée de ses personnages préférés ? A qui ça n’est jamais arrivé, après avoir terminé un épisode haletant, de cliquer sur « épisode suivant » parce qu’on veut absolument savoir la suite ? Et répéter cette manœuvre 2, 3, 4, voire 5 fois de suite ? (J’ai appris cette année en Infocom, que dévorer des épisodes à la pelle était une pratique qu’on a pour habitude d’appeler « Binge Watching » – vous vous coucherez peut-être moins bête ce soir…)

Il m’arrive de pratiquer intensivement le Binge Watching quand j’en ai le temps (cette année en l’occurrence j’ai dû exploser mes scores !). Et même quand le temps nous manque, je dirais qu’il y a toujours une bonne raison de se détendre devant une série.

Voici quelques exemples…

 

The Royals – 2015 : LA série girly pour vous changer les idées

The Royals a des airs de Gossip Girl : des jumeaux riches et beaux (issus de la Famille Royale d’Angleterre) enchaînant frasques, fêtes sans fin, et histoires d’amour (et parfois de vengeance).

Cette série relate la vie d’une famille britannique royale fictive à notre époque. Après la mort du fils aîné (pas si accidentelle que ça), la reine Helena (incarnée par la majestueuse Elizabeth Hurley) est prête à tout pour maîtriser au mieux l’image de la famille royale et le régime monarchique sur le point de s’écrouler. Même si cela inclus de trahir son mari et bien plus encore. Entre meurtre, vengeance, love story et trahison, tous les ingrédients sont réunis pour faire de The Royals, un véritable succès.

   

Analysé de manière plus approfondie, ce soap opera trash comporte cependant de nombreuses références classiques et éminemment célèbres, qu’on a un malin plaisir à trouver.

Par exemple, dans la saison 1, la référence à Hamlet de Shakespeare est quasiment évidente avec, entre autre, l’histoire d’amour vouée à l’échec entre le prince Liam (qui n’est heureusement point aussi sombre qu’Hamlet) et la magnifique fille de l’agent de sécurité Ted Pryce (Polonius), la blonde et douce Ophélie.
Parallèlement, la reine Helena nous rappelle une certaine Lady Macbeth en plus moderne : personnage féminin très puissant et autoritaire, elle semble manquer de coeur et d’humanité dans certains de ces actes, dont le but ultime est de conserver la couronne. Sans jamais être celle qui commet les meurtres et les scandales, elle n’en est pas moins liée. Aveuglée par le pouvoir, elle enchaîne manigances et manipulations pour parvenir à ses fins.  Subira-t-elle le même sort tragique que l’héroïne de Shakespeare?

The Royals les filles Cachemire
Une famille royale pas comme les autres …

Pourquoi on aime ?

  • Tout d’abord, parce que les personnages sont très attachants. Ils se dévoilent au fur et à mesure des épisodes, et on découvre une princesse torturée, loin des strass et des paillettes, un prince qui n’a pas envie de suivre le protocole, une mère avec ses forces et ses faiblesses…
  • L’intrigue se révèle palpitante : qui a tué le fils aîné ? qui s’est ensuite attaqué au père ? Pourquoi ? Cette série donne en plus un éclairage sur la manière donc est perçue la monarchie dans notre époque contemporaine !
  • Parce que le bodyguard Jasper Frost est juste à tomber !
  • Parce que les tenues de la princesse Eleanor valent le détour

 

 

Younger – 2015 : LA série qui fait un bien fou

Vous ressentez un coup de vieux ? Une petite déprime passagère ? Vous prenez soudainement en panique le temps qui passe, vous vous rendez compte que «carpe diem» n’a jamais été aussi vrai et qu’il n’y a pas d’âge pour tout lâcher pour mieux recommencer ?
Filez voir YOUNGER, une série de Darren Star !

Lisa (Suton Foster), une mère célibataire de 40 ans parvient à se faire passer pour une jeune femme de 15 ans de moins afin de décrocher un boulot dans l’édition. Elle parvient à tenir son rôle dans un univers qui lui est inconnu, où les nouvelles technologies et les réseaux sociaux sont omniprésents. Aidée de sa nouvelle amie Kelsey (la belle Hillary Duff) et de son jeune (et beau et séduisant) boyfriend Josh, Lisa va réussir à se faire passer pour une jeune « Tweenties ». Mais parviendra-t-elle à garder le secret ?

Younger Les filles cachemire
Une série pétillante, drôle et sans prise de tête à consommer sans modération !

Pourquoi on aime ?

  • La série prend vie avec des personnages vrais, drôles et attachant
  • On adore les punchlines désopilantes (souvent lancées par la très stricte directrice artistique Diana Trout)
  • On s’émerveille devant des filles fringuées comme jamais ! Le dressing de Kelsey est juste dingue !
  • L’intrigue pourtant banale prend des proportions invraisemblables et on a hâte de savoir la suite ! Déjà 2 saisons et on ne s’en lasse pas !
  • La présence de beaux garçons (on ne va pas se mentir : Charles et Josh sont canons)
  • On apprécie aussi le côté frivole des héroïnes qui pour autant parviennent à s’émanciper des jougs de la société : sexe, mariage, carrière… qu’elles mettent un point d’honneur à maîtriser !

 

 

 

Big Little Lies – 2017 : LA série qui libère de tous les tabous

Fan de Pretty Little Liars ou de Desperate Housewives ? La mini série dramatique Big Little Lies est faite pour vous. Plongez dans la vie trépidante de trois habitantes de la petite ville huppée Monterey.

Madeline, Céleste et Jane, sont trois femmes à première vue complètement différentes qui se lient très vite d’amitié. La série s’ouvre sur un meurtre mais on ne sait pas qui est la victime ni qui est le coupable. Tous les épisodes sont ensuite un flashback avant cet acte.
On suit les trois protagonistes dans leur vie quotidienne, on est témoin de leur crise de couple, de leur coup au moral, de leur succès comme de leurs échecs au travail… A première vue, elles semblent avoir une vie parfaite, mais chacune d’entre-elles cachent de lourds secrets et de graves problèmes personnels que l’on découvre petit à petit.

 

Avec sa forte ressemblance avec Desperate Housewives, on pourrait penser que Big Little Lies va nous dresser les incontournables portraits de femmes au foyer issues de banlieue chic, avec toutes leurs petites chamailleries, tromperies et trahisons. Or la série aspire à bien plus et nous révèle des héroïnes complexes : le portrait de mères déboussolées, blessées et sur le point de craquer nous sont dépeints dans un décor à première vue luxueux et paisible. Mais derrière le luxe et les paillettes se dévoile un monde emplit de violence et d’hypocrisie.

L’histoire débute avec l’annonce d’un meurtre. Mais finalement on se rend compte que ce n’est pas là le coeur de l’histoire. Le meurtre est un prétexte pour pénétrer dans le quotidien de ces 3 femmes à la vie apparement parfaite. On découvre derrière la façade de la belle femme aimante, que Céleste Wright (Nicole Kidman) est enfaite une femme qui est régulièrement battue par son mari, déchirée entre l’envie de s’échapper et la passion amoureuse qui la retient. On est témoin du mal être de Madeline dans son couple… A vous d’en découvrir plus ! 
Plus dérangeant encore : tout est fait pour que le spectateur soit dans une position de voyeurisme en pénétrant dans l’intimité de ces femmes, complice des affres qu’elles subissent sans pouvoir rien n’y faire.

De vraies thématiques jusque-là taboues sont abordées de manière crue, dénonçant la violence symbolique et physique que subissent les femmes. De réelles questions sont portées par cette fiction et soulevées de manière subtile : une femme doit-elle renoncer à sa carrière pour fonder une famille ? Une femme ne peut-elle pas devenir PDG sans être mal vue ?
Par ailleurs, la violence physique est traitée avec clairvoyance et réalisme: le viol est abordé  par l’intermédiaire de l’histoire sordide de la jeune Jane. La violence conjugale que subie Céleste est également au coeur de l’histoire…

Big Little Lies lève donc le voile sur les violences quotidiennes que subissent certaines femmes, et dont je trouve qu’il est important d’en parler. Ma série coup de coeur du moment !

Big Little Lies
3 femmes, 3 histoires, 1 meurtre … en 7 épisodes seulement

Pourquoi on aime ?

  • Tout d’abord, parcequ’il y a un casting de folie avec trois étoiles : Nicole Kidman, Reese Witherspoon et Shailene Woodley sont toutes les trois reconnues pour leur talent. Un petit plus pour Nicole Kidman qui se dévoile et qui habite son personnage fragile, tourmentée et mélancolique mieux que personne.
  • Parce que les héroïnes sont des personnages féminins adultes, complexes, avec des défauts, et à qui on peut s’identifier : des femmes fortes qui s’émancipent de la tyrannie patriarcale !
  • On adore les airs Desperate Housewifes, cela faisait tant d’années !
  • Une série HBO inclue un certain degré de qualité ! Il est vrai que l’intrigue, les plans et les textes sont du high level ! Vous laisserez-vous séduire et emporter au coeur de l’intrigue ?

 

Et vous, quels sont vos séries coup de coeur du moment ?

Avec toute mon amitié,

Maéva

3
    1. Je suis sûre que ça va te plaire ! Contente de t’avoir convaincue 😉
      Tu me diras ce que tu en penses !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *